A l’occasion de la journée internationale des droits des femme prévue ce lundi 08 mars 2021, le club du Lamballe FC vous propose une série d’interviews mettant en avant plusieurs femmes et jeunes filles du club. Au cours de leur interview, chacune évoquera son avis sur la place de la femme.  Le Club s’engage à la lutte contre les inégalités hommes / femmes.

Pour cette première, nous allons à la rencontre de Frédérique, dirigeante et membre du comité d’administration.

Peut tu te présenter en quelques mots ? 

Frédérique Domain, je suis Infirmière et maman de trois enfants qui sont par ailleurs licenciés au club. Étant sportive je suis le sport et notamment le foot depuis très longtemps et c’est pour cela que j’ai été bénévole de loin ou de prés pendant quelques années. Je suis maintenant au Comité d’administration du club depuis 2 ans.

En parallèle à ça je fais partie du Pole santé du club en tant qu’infirmière. 

Pour toi , quelle est la place la femme dans la société ? 

Si je devais résumé la mentalité sur la place de la femme dans cette société avec des mots ça serait « Arriéré, mais en évolution ». C’est vrai que dans la vie de tout les jours en tant que femme et étant « La maman », nous gérons souvent la logistique à la maison, dans notre quotidien nous sommes généralement très protectrice, nous avons besoin de savoir si les gens vont bien et avons certes le besoin et l’envie de faire plaisir aux autres avant nous même, mais c’est une réalité très présente et depuis longtemps. Alors que nous aussi avons surement beaucoup de compétences à apportés et des projets professionnels ou non à construire. Et bien qu’il y est une évolution je trouve que l’acceptation de la place de la femme dans le monde professionnel est encore arriéré. Le fonctionnement à souvent été le même et j’irais presque à dire que c’est une façon de vivre de l’ancienne école.

Malgré ça il y a tout de même une évolution avec une nouvelle  génération qui favorise un nouvel  élan qui va permettre de virer cette « étiquette » de la femme d’hier.

Il y a encore beaucoup à faire mais j’espère que ça permettra de montrer l’équivalence et montrer qu’une femme aussi est capable !

C’est à nous aussi d’instaurer à nos jeunes des valeurs et des principes qui vont pour la justice des choses et non pas la parité. 

Et pour ce qui concerne le sport ? 

Concernant le sport c’est sensiblement la même chose même si c’est encore différent puisque il y a des sports beaucoup plus représentés par les filles et médiatisés. Par exemple les femmes aux JO avec l’athlétisme… Elles font partis entière de la nation tout comme les hommes et à l’inverse au foot par exemple ou l’on observe une grosse différence. On observe tout de même une évolution il y a u peu plus de Matchs à la Télévision comme la coupe du monde récemment, ça avance un peu.

Partons ensuite à la rencontre de Malia, éducatrice.

Présente toi en quelques mots ?

Je m’appelle malia j’ai 18 ans, ça va faire 6 ans que je fais du foot et c’est ma 1ère année au LFC. Je joue en sénior en tant que milieu de terrain et je suis aussi éducatrice au club. Pour ce qui est de mes études je suis en première année de Staps.

Comment te sens tu au sein du club dans ton rôle d’éducatrice ?

Au sein du club je me sens plutôt bien. Le club ne met pas de côté les féminines, au contraire, il nous encourage à passer des formations. C’est ma première année en tant qu’éducatrice, et les différents éducateurs et acteurs des autres équipes sont là pour me donner des conseils et m’accompagner et je trouve ça plutôt bien.

Laissons la parole à notre jeune joueuse, Tina.

Depuis combien de temps joue tu au foot ? 

Je ne m’en souviens plus vraiment mais je sais que je fais ça depuis toute petite.

Et depuis combien de temps joue tu au club ? 

J’ai toujours joué au club de Lamballe. J’ai commencé avec les garçons et je suis avec les filles depuis cette année.

Comment te sens tu en tant que joueuse au club du Lamballe FC ?

Que ce soit  avec les garçons et les filles peu m’importe ici au club je me sent bien. J’ai toujours été entourée des garçons et j’appréciais beaucoup le niveau mais même si je suis avec les filles uniquement je me sens bien aussi.

Pour finir, nous donnons la parole à Laura BALAY, membre du CA. 

Présente toi en quelques mots ?

Je suis maman de 3 jeunes, licenciés au Lamballe FC. Nous vivons à la campagne avec nos animaux et beaucoup de place les activités natures.

Le sport tient une place importante dans notre vie : par la pratique ou la participation à la vie des associations en tant que benevole.

Pour toi , quelle est la place la femme dans la société ? 

Ce n’est pas simple comme question car la société est plurielle et la place qui y est accordée à la femme également. En France, les combats menés par nos ainées ont permis de grandes avancées et une égalité dans les textes. Dans la réalité , les mentalités évoluent plus doucement.  C’est l’éducation et la sensibilisation des filles et des garçons dès le plus jeune âge qui permettra de casser les préjugés encore très présents et laissera la liberté aux femmes d’aller là où elles le souhaitent, là où elles ne sont pas attendues : postes de direction, études scientifiques, sports dits « masculins »… J’ai apprécié que le club de Lamballe structure sa section féminine sur le même modèle que celui existant pour les garçons et surtout qu’il y ait toujours ces moments de mixité très importants pour que nos jeunes puissent se connaitre et se comprendre.